Vous en rêvez : être zen à la maison le soir. Pas de chance, la migraine qui menace de faire exploser votre tête ne va pas s’améliorer. Vous entendez déjà vos enfants se disputer depuis votre palier.

Vous n’avez pas encore passé le pas de la porte que vous sentez l’énervement monter. La colère pointe le bout de son nez. Un sentiment d’impuissance devant la scène qui vous attend s’empare de vous. Il y a de fortes probabilités pour que vous soyez victime de stress.

Comment pleinement apprécier les instants en famille qui vous attendent si vous arrivez déjà dans un état d’esprit, de stress et de fatigue qui ne vous laissent d’autres alternatives que l’agacement à la moindre discussion avec vos enfants ?

Comprendre pourquoi vous n’êtes pas zen à la maison

Si vous êtes du genre rapidement stressé, sachez que cela a un impact direct sur votre organisme. De nombreux travaux en neurosciences ont démontré que le stress affecte nos émotions. Si vous ne savez pas maîtriser un minimum vos émotions, ce sont elles qui prennent le contrôle sur vous.

Saviez-vous que le stress est en réalité une bonne chose ? Enfin… à une certaine dose !

Le stress est l’un des éléments qui nous permet d’assurer notre survie. En sécrétant du cortisol et de l’adrénaline, le stress nous permet de prendre la fuite en cas de danger.

Et là, vous vous dites “en quoi mes enfants sont-ils un danger ?”. Rassurez-vous, vos enfants ne sont pas un danger, mais leur attitude peut réveiller en vous certaines émotions et pensées à l’origine de votre stress avec eux. 

Pour être zen le soir à la maison, vous devez apprendre à vous détendre pour mieux gérer votre stress. Si vous sentez qu’il est vraiment trop important, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Des solutions existent. Il suffit parfois de parler pour qu’un déclic se produise et qu’on découvre la source de notre stress.
Ce déclic permet d’effectuer un travail sur soi et de remonter à la racine du mal pour lutter efficacement contre lui.

Un bon sommeil pour être zen à la maison

Pas toujours facile quand on est parent, notamment d’un nouveau né, c’est certains. Si vous êtes 2 à la maison, essayez de vous organiser avec votre conjoint de manière à avoir chacun des nuits complètes.

Par exemple, je suis plus du matin alors que mon mari est un lève tard. Nous avons donc convenu qu’il se levait la nuit et que je prenais le relais vers 4h du matin (heure à laquelle mon fils avait décidé de se réveiller tous les jour à une époque).  Ce rythme nous a permis de respecter notre rythme biologique, d’assurer un partage équitable des tâches avec bébé et de bénéficier de plusieurs heures de sommeil consécutives.

Pour vous assurer un bon sommeil, dînez léger et évitez les excitants comme l’alcool, le thé ou le café en fin de journée. privilégiez les tisanes ou les infusions. Certaines plantes telles que la passiflore ou l’eschscholtzia ont des vertues sédatives et apaisantes. Pour ma part j’ai beaucoup ma petite verveine avant d’aller me coucher. 

Soigner son alimentation pour diminuer son stress

Quand on est sujet au stress, il arrive que la nourriture soit un refuge réconfortant. Pourtant, les aliments que nous choisissons de consommer dans ces cas là peut causer de nombreux dégâts.

Pour combattre le stress par le coup de fourchette, il faut privilégier certains aliments. 

Vive le magnésium…

Le magnésium réduit le stress et empêche l’augmentation du cortisol. Lorsque vous manquez de magnesium, vous êtes plus vulnérable face au stress.

A toujours avoir dans votre liste de course, des aliments riches en Magnésium tels que des bananes, des noix, du cacao maigre (et oui !).  Pour ma part, c’est une banane au goûter chaque jour.

… et le tryptohane !

Connaissez-vous le nom du neuromédiateur de l’apaisement et du bien-être ? C’est la sérotonine, fabriquée à partir du Tryptophane (un acide aminé), qui nous aide à être plus zen grâce à son action antidépressive.

Le tryptophane stimule également l’hormone de croissance au cours de votre sommeil ainsi que la mélatonine. Ces deux hormones ont un fort pouvoir pour réduire l’anxiété et les ruminations angoissées. 

Parmi les aliments riches en Tryptophane, on retrouve notamment les oeufs, la morue, le persil et de nombreuses graines (sésame, courge, tournesol…). 

Mon choix ? Quand j’ai envie de grignoter je prends quelques graines de tournesol. En plus d’être bonnes pour la santé, le temps passé à les décortiquer fait que l’on grignote moins, notre cerveau ayant le temps de ressentir la satiété.

Zen à la maison grâce au sport

Je sais, vous l’entendez assez comme ça, mais c’est pourtant un fait: l’activité physique est excellent pour combattre le stress.

L’endorphine, hormone sécrété par l’organisme lorsque nous faisons du sport est à l’origine de l’addiction de certaines personne. De plus faire du sport oblige à se concentrer sur autre chose que ses problèmes et d’avoir des moments rien qu’à soi.

Prendre RDV avec soi-même pour être zen en famille

Oui oui. On accepte des rendez-vous avec son chef, avec le médecin, avec la banque, avec X ou Y mais on se retrouve parfois étouffé et ceci contribue à augmenter notre état de stress.

Il est donc important de se dire “je prends du temps pour moi”. Calez des créneaux dans votre agenda, des rendez-vous avec vous même et ne laissez personne vous les prendre (sauf urgences cela va de soi !). Ces instants sont précieux et ils vous aideront à diminuer votre stress et à rentrer zen le soir à la maison.

Pour ma part, je pars plus tôt 2 jours dans la semaine pour aller à la salle de sport et cette année je pense m’inscrire en plus à un cours de danse en soirée. Bien entendu, je peux prendre ce temps car je me suis organisée en famille et que soit mon mari dépose nos 2 enfants à l’école, soit c’est leur papi qui joue les “taxi-écoles”, soit ils sont avec leur baby sitter.

Tout est calé, j’ai du temps pour moi et aucun stress ou aucune culpabilité car je sais que cela est bénéfique pour tout le monde au final.